CARROUGES
Château
Réservations : 02 33 27 20 32 et 02 33 31 90 90 (ODC)

Piga

Arts plastiques

Bagne, exode, exil, perpétuité ? Quels fardeaux pour les hommes-charrette de Piga ? Qui sont-ils ces coupables pénétrés d'impuissance, debout pourtant ? Impuissants, mais debout, un reste d'orgueil pour tenir. Charrettes d'accablés gesticulant, psychiquement ligotés. La peau seule, comme camisole. Nul lien ne les retient. Des hommes, poing serrés, plexus angoissés, gorges en cri. Des hommes serrés, seuls, et ensemble, taraudés par des douleurs intenses, Lancinantes, et secrètes. Des hommes qui souffrent, résignés. « Mais lentement on se résigne. On ne demandait pourtant pas beaucoup de la vie. On apprend à en demander moins encore. » (André Gide)

Moins encore, parce qu'aucun carré de voile à l'horizon ne vient nourrir de fol espoir. Naufragés sur des charrettes sans force motrice, ballottés sur une embarcation à l'équilibre précaire. Intuitivement, nous connaissons l'issue de ces morceaux de peinture historique. Comme les convoyés, nous sommes intimement sûrs que la route mène à l'échafaud, à une exécution forcément publique. Dans le fond, s'entend presque la clameur de haro, et toute une foule qui vocifère. Virginie Gonnat PIGA Fragments éditions

Tous les jours 14h-18h

du 16 juin au 15 août 2007

@ DR

LMMJVSD
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
Par semaine
[31][32][33][34][35]
Tout le mois

© adlec.com